Vacances à la Réunion


En 2004, durant mes vacances à l’île de la Réunion, j'ai pu voir de beaux modèles de tracteurs récents. Contrairement à ce que l'on pourrait croire l'agriculture y est bien développée notamment grâce à la canne à sucre. Ces quelques photos vont vous montrer 2 étapes de la culture de la canne. - 1ère étape: La coupe: Elle peut se faire de deux façons différentes, soit à la main soit à l'aide d'une machine:

image_reportage_100236928.jpg

image_reportage_269635533.jpg

- A la machine du style ensileuse:

image_reportage_154601285.jpg

image_reportage_159216009.jpg

image_reportage_144854902.jpg

image_reportage_129836856.jpg

image_reportage_131678438.jpg

image_reportage_162689168.jpg

- 2nde étape: Le transfert de la canne Ce transfert est réalisé à l'aide de cachalots (gros camion transportant la canne après la récolte. Ce nom leur a été donné suite à l'aide qu'ils avaient fournie après un naufrage de vrais cachalots sur les plages de l’île) à l'usine sucrière. Les cachalots sont ensuite déchargés à l'aide de grosses pinces comme le montre les photos.

image_reportage_178805701.jpg

image_reportage_258656043.jpg

image_reportage_101986969.jpg

Exemple de Cachalot

Autre tracteur vu pendant une randonnée: A la Réunion aussi il y a de "bonnes bases de restauration":

image_reportage_181794233.jpg

image_reportage_146222626.jpg

image_reportage_154918985.jpg

Je garde un souvenir inoubliable de nos dernières vacances à la Réunion, où l'accueil, que ce soit au Refuge de la Caverne Dufour du Piton des Neiges (malgré la tempête de la nuit), au gite de la maison forestière de Belouve, en chambre d'hôtes à Grand Ilet et pour finir en beauté, dans le cirque de Mafate, en chambre d'hôtes au gite Boyer d'Aurère (Hmm le carry !). J'ai pu discuter avec les agriculteurs locaux et notamment avec un producteur de canne, qui a un SAME 110 cv et qui nous a même invités à venir partager la soirée du samedi dans sa ferme mais malheureusement pour nous, c'était jour de retour ! La tragédie du chikounegougna frappe de plein fouet les agriculteurs et les prive du revenu substantiel que représentent pour eux les chambres d'hôtes. Je tiens ainsi à leur signifier ma solidarité et à encourager les touristes, dès que la situation sera de retour à la normale, à découvrir par ce mode d'hébergement leur qualité d'accueil et leurs talents culinaires, valorisés par la cuisine au feu de bois !

image_reportage_156195169.jpg

Cirque de Mafate depuis le Mïdo (2205m) Au fond à gauche, sous la fumée, le village d'Aurère.

image_reportage_242162578.jpg

Cirque de Mafate - La Nouvelle